L’application Grindr a fait le buzz, il y a quelques mois, en annonçant vouloir retirer définitivement son filtre de recherche « ethnicité » des critères de recherche de ses utilisateurs. Critère de recherche qui avait tendance à être trop mal utilisé. On est en 2020… Cet événement a soulevé d’autres interrogations. A savoir, comment les utilisateurs des applications de rencontres gay s’emparaient de l’outil « filtres » pour leurs recherches. A-t-on besoin de filtrer les profils quand on recherche le grand amour ? Comment estimer l’importance de l’utilisation des filtres et ne pas se retrouver en tête à tête avec trop peu de profils parce qu’on aura été un peu trop exigeant ? Et surtout, est ce que tout le monde entend certains critères de la même façon ? Est-ce que, par exemple, « corps entretenu » veut dire la même chose pour un sportif averti de 35 ans ou pour un routier nomade de 56 ans ? Filtres, mode d’emploi…

Pourquoi êtes-vous sur l’appli ?

Même si certains disent le contraire, d’autres vont sur les applis de rencontre pour rencontre le grand amour. Et le champ des possibles n’est pas le même quand on veut se faire passer la bague au doigt que lorsqu’on cherche un plan pour une heure, voire une nuit… Le filtre géographique prend tout son sens : on cherche souvent à proximité pour un rendez-vous coquin. Mais on est prêt à se déplacer sur quelques dizaines de kilomètres pour un date en amoureux. Choisissez la bonne distance. Jock App par exemple, propose d’étendre votre recherche à plus ou moins 200 kilomètres. Idéal pour trouver l’homme de sa vie. On est presque dans L’Amour est dans le pré

L’autre filtre qui est important, selon la raison pour laquelle on va sur son appli de rencontre, est le « en ligne seulement ». Quand on drague pour un plan, on cherche d’abord parmi les profils connectés. Alors que lorsqu’on cherche quelque chose de plus sérieux, ce n’est pas vraiment important… On peut attendre quelques heures, voire quelques jours pour les plus patients, avant de pouvoir chatter en direct…

Soyez réaliste

La règle principale à retenir quand on utilise les filtres est que ces derniers ne sont pas la solution miracle pour trouver son bonheur. Ils aident à optimiser sa recherche tout au plus. Vous aimez les grands mecs ? Sachez que la taille moyenne du Français est de 1,75 mètres… Si vous placez votre filtre « taille » à un minimum d’1,90 mètres, vous risquez de voir les possibilités s’amenuiser à vue d’œil. De la même façon, si vous voulez passer du bon temps avec un dodu, rappelez-vous que les kilogrammes ont tendance à se situer un peu partout : un mec très musclé est souvent plus lourd qu’un petit bear…

De la même façon, l’âge peut être un filtre-piège. De nombreux daddys avec des corps sublimes, en ont fait les frais, malheureusement. Si vous avez l’intention d’utiliser des filtres pour vos recherches, soyez large. Rien ne vous empêchera de passer au profil suivant si, justement, un homme dépasse un peu vos espérances.

Sans filtre, le monde est plus vaste

Tout le monde a craqué un jour sur un garçon qui ne rentrait absolument pas dans ses propres critères de sélection : le fameux petit trapu poilu avec un regard de braise qui vous a fait fondre alors que vous bavez sur les mecs de plus d’1,90 mètres… Se laisser aller à baguenauder parmi les profils, sans savoir où cette recherche va vous mener peut être plaisant. Et surtout, les accros aux filtres « trip » ou « rôle » pourront découvrir de nouveaux plaisirs. Et si vraiment, vous ne concevez pas la drague sans filtres, vous pouvez en garder un : « avec photo de profil uniquement ». Parce qu’on ne va pas se mentir, on a un peu tendance à switcher très vite sur les profils qui ne montrent rien ! Bonne chasse…